T’es comme une bougie
Qu’on a oublié d’éteindre dans une chambre vide
Tu brilles entouré de gens sombres voulant te souffler

oxmo-puccino-opera-puccino

                                     Opéra Puccino (1998)

Ces lignes, ont marquées une génération, mais bien au-delà du rap. Ici, Oxmo a su générer un consensus qui va des amateurs de ce que la chanson française a fait de mieux aux héritiers de Time Bomb et ses freestyles enflammés. L’enfant seul, c’est le summum d’une carrière où la poésie a toujours occupée une place immense. Un récit austère et touchant sur la solitude de l’enfance et ses ravages. Classique absolu de type top 3 toute catégories confondues selon la rédaction. C’est pas pour rien donc saisis-toi de tes écouteurs et apprécie l’ami !